Vive les crêpes de la Chandeleur



La Chandeleur

Recettes et origines de la Chandeleur


La Chandeleur se fête le 2 février, soit 40 jours après Noël. Il s’agit pour les catholiques et les orthodoxes de célébrer le fait que « Jésus est lumière », ainsi que la pureté de la vierge Marie.

Son nom vient du mot “candela” – la chandelle – reprise dans l’expression “Festa candelarum” ou “fête des chandelles”.

A l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan. Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux. En orient, c’était même un jour chômé.

Dès la fin de l’empire romain, l’Eglise avait entrepris un vaste chantier de remplacement des rites païens par des fêtes religieuses, comme c’est le cas pour Noël.

En 472, le pape Gélase 1er décide de christianiser le vieux rite païen des lupercales, rite de la lumière, hérité des romains. Cette fête deviendra la célébration de la présentation de Jésus au temple. 


Dans les églises, les torches sont remplacées par des chandelles bénies que l’on conserve allumées, autant pour signifier la lumière que pour éloigner le malin, les orages, la mort, etc… et invoquer les bons augures à veiller sur les semailles d’hiver qui produiront les bonnes moissons de l’été prochain, mais aussi à la purification, la fécondité, la prospérité, toujours très proches dans les croyances et les traditions.



On organise alors des processions aux chandelles le jour de la Chandeleur, selon une technique précise. Chaque croyant doit récupérer un cierge à l’église et le ramener chez lui en faisant bien attention à le garder allumé. 

Un dicton de Franche-Comté dit d’ailleurs :

“Celui qui la rapporte chez lui allumée

Pour sûr ne mourra pas dans l’année”

Ce cierge béni est censé avoir d’autres pouvoirs. On dit que quelques gouttes de sa cire versée sur des œufs à couver en assurent une bonne éclosion.

On trouve aussi à cette époque de l’année, un rite lié à la purification chez les Celtes qui craignaient tant le noir et le froid au soir de la grande nuit d’Halloween. A l’inverse, en février, l’hiver tire à sa fin. La fête d’Imbolc le 1er février était fête de la purification de l’eau, pour s’assurer fertilité et fécondité avec le retour de la vie en cette fin d’hiver.

Le 2 février est officiellement aujourd’hui dédié à la “Purification de la Vierge”. Mais Dieu a préservé Marie du péché originel, alors pourquoi cette purification ?

La Chandeleur commémore la présentation de Jésus au Temple, la tradition juive voulant que chaque premier née mâle de la famille soit amené au Temple 40 jours après sa naissance afin d’être consacré au seigneur. Cette durée de 40 jours correspond à la période durant laquelle les mères étaient considérées comme impures par la loi juive après leur accouchement, interdiction leur était donc faite de se rendre sur un lieu de culte. Une fois ce délai écoulé, les mères pouvaient se rendre au temple afin d’y effectuer un sacrifice animal et recouvrer ainsi leur pureté.

La Chandeleur commémore la présentation de Jésus au Temple
Présentation du divin enfant Jésus au temple


Le jour où Marie et Joseph emmenèrent Jésus au Temple, l’évangile de Luc raconte qu’un homme nommé Siméon y vint, poussé par l’Esprit Saint et la promesse qu’il ne mourrait pas avant d’avoir vu le Messie. Il y prit Jésus dans ses bras et dit « Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut. Salut que tu as préparé devant tous les peuples, Lumière pour éclairer les nations. Et gloire d’Israël, ton peuple ».

C’est donc cet événement religieux précis que les fidèles se remémorent lors de la Chandeleur.



De nombreux dictons sont nés de ce jour de février, sur le même thème :

“Rosée à la Chandeleur, Hiver à sa dernière heure.”


“A la Chandeleur, L’hiver s’apaise ou reprend vigueur”


“A la Chandeleur le jour croît de deux heures”.





Origine de la crêpe :

Sa forme et sa couleur évoque le Soleil enfin de retour après la nuit de l’hiver.


Aujourd’hui, comme à Mardi Gras, cette fête est associée aux crêpes que l’on cuisine à cette occasion. Tradition que l’on fait remonter à la coutume de distribuer des galettes aux pèlerins venant à Rome, ou plus simplement, pour se rappeler que la fin de l’hiver approche et que l’on a encore des réserves de nourriture. Cette pratique associant fête des Lumières à la consommation d’un dessert « gras » se retrouve aussi dans la tradition juive qui consiste à manger des beignets lors de la fête de Hanoucha (fête des Lumières du judaïsme).

 

Enfin la crêpe utilise le froment en quantité et les moissons ne sont alors plus très loin. Elle protège en outre la récolte de la moisissure et le foyer du malheur. De nombreux proverbes en témoignent :

“Si point ne veut de blé charbonneux,

mange des crêpes à la Chandeleur”


Le petit journal : la chandeleur


Les paysans faisaient sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. Ensuite, la pièce d’or était enroulée dans la crêpe avant d’être portée en procession par toute la famille jusque dans la chambre où on la déposait en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante. On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or au premier pauvre venu.
Si tous ces rites étaient respectés, la famille était assurée d’avoir de l’argent toute l’année.

Le tout aux lueurs des chandelles, qui par ailleurs éviteront à la cuisine de rester enfumée pendant 3 jours !

Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne laisse pas tomber à terre, celui-là aura du bonheur jusqu’à la Chandeleur prochaine.


La Chandeleur dans le monde

Au Luxembourg,la tradition actuelle hérite de la procession aux flambeaux car actuellement, les enfants parcourent en groupes les rues pendant la soirée du 2 février en tenant un lampion ou une baguette. Ils chantent des chansons traditionnelles en espérant recevoir des sucreries en échange.

Au Mexique, la Chandeleur est un jour férié mais aussi l’occasion de manger des tamales, des papillottes à base de farine de maïs qui peuvent être salées ou sucrées et fourrées avec de la viande ou des fruits.

Aux États-Unis et au Canada, on associe à la date du 2 février une autre fête, le « jour de la marmotte » (Groundhog Day) où la tradition veut qu’on observe la réaction d’une marmotte à la sortie de son terrier. Si elle en sort et ne voit pas son ombre (du fait des nuages dans le ciel), c’est signe que l’hiver finira bientôt. Au contraire, si elle voit son ombre (du fait du ciel dégagé), cela signifiera que l’hiver durera encore 6 semaines.

 


crêpes de la Chandeleur


 
Recettes


Recette de base des crêpes

Pancakes aux pommes


Crêpes pommes et caramel au beurre salé

Aumônière de crêpes aux noix de saint jacques

 
Aumonière de crêpe à l’oseille

Leave a Reply

Your email address will not be published.