Navettes de marseille


Navettes de Marseille

12 biscuits qui symbolisent la barque des Saintes Maries venues s’échouer en Camargue.

Nos dernière vacances en Provence nous ont fait découvrir une spécialité de Marseille, les fameuses navettes. Des petits biscuits aux doux parfums de fleur d’oranger.
Nous en avions acheté dans la plus vieille boulangerie de Marseille, fondée en 1781,  « Le four des Navettes » dans une petite rue en montant vers Notre Dame de la Garde. J’avais décidé de me lancer dans leur fabrication à notre retour, pour retrouver un petit peu de nos vacances, c’est chose faite.
 

La petite histoire des navettes…

Pour beaucoup de Français, la chandeleur rime avec « crêpes » que l’on fait sauter avec une pièce en argent dans la main ». Et pour les Provençaux, chandeleur rime avec « navettes ».
 
L’histoire des navettes est liée à celle de la vierge Noire de Saint Victor. Vers la fin du XIIIème siècle une statue d’une vierge s’échoua vers les bords du lacydon.

Il n’en fallut pas plus pour que les artisans Marseillais y voit une marque du destin et un signe de protection. La forme des navettes figure l’embarcation avec laquelle la vierge est arrivée à Marseille, et la cuisson même du biscuit se fait à deux pas des catacombes de l’abbaye Saint Victor.


Chaque année des marseillais se lèvent très tôt et entament une procession du Vieux-Port à l’Abbaye St Victor pour célébrer la chandeleur et ses cierges verts… Messe, bénédictions et autres traditions. On célèbre l’office dans les catacombes et il est de tradition de toucher la robe verte de la statue avant d’aller acheter des navettes. 


Ingrédients 
pour 16 navettes king sizes ou 30 navettes petites tailles
325 gr de farine
1/2 paquet de levure chimique
35 gr de beurre ramolli ou 1/2 verre d’huile d’olive
2 oeufs
175 gr sucre en poudre
2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger
1 pincée de sel
1 jaune d’oeuf pour dorer
Préparation :
Mélanger dans un grande jatte la farine, avec la levure chimique et le sel.
Dans une autre jatte battre les deux oeufs en omelette.
Faire une fontaine avec la farine, mettre au milieu le beurre ramolli, les oeufs battus, le sucre en poudre et l’eau de fleur d’oranger. Vous pouvez remplacer le beurre par 1/2 verre d’huile d’olive.
Mélanger le tout à l’aide d’une spatule en bois, en partant du milieu, jusqu’à obtenir une pâte, puis avec le bout des doigts finir le pétrir cette pâte. Si elle est trop collante ajouter un peu de farine ou d’eau si elle est trop sèche.
Laisser reposer la pâte pendant 1 heure. 
 
Former une trentaine de gâteaux en forme de bateau. 
J’ai ma méthode pour avoir le même volume de pâte pour chaque navette. Je façonne des boules de pâtes. Ensuite je transforme la boule en un bâtonnet en roulant la pâte sur le plan de travail. J’aplatis légèrement le rouleau avec la paume de la main et je fait une pointe à chaque bout. Puis je fait une entaille au milieu avec le manche d’une petite cuillère.


Poser toutes les navettes sur une plaque protégée par un papier de cuisson.

Badigeonner chaque navette avec du jaune d’oeuf pour avoir un aspect doré.
 

Cuire à four moyen, 220 ° pendant 20 minutes environ. Un doux parfum de fleur d’oranger envahi la cuisine pendant toute la cuisson.
A mi cuisson, sortir la plaque de navettes et  et refaites l’empreinte avec le trait au milieu. La pâte se gonfle un petit peu et vos empreintes se verront moins… Enfournez de nouveau pendant environ 10 minutes.
Les décoller de la plaque dès la sortie du four.

Les navettes se conservent très bien dans une boîte métallique. C’est un délice à déguster à toute heure, trempé dans le bol de café du petit déjeuner ou en grignotage de 4 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *